Bien chers tous, amis randonneurs !

 

Nous rêvions de vous retrouver pour clôturer cette  saison 2019/2020 si particulière, mais malheureusement les conditions de reprise  préconisées par notre fédération sont telles que nous n’envisageons pas le retour de notre activité randonnée au sein du club, au regard des contraintes et des difficultés pour les mettre en application. Nous espérons pouvoir compter sur votre compréhension et votre présence dès la rentrée de septembre  pour reprendre nos activités dans la convivialité et l’esprit sportif. Continuez à prendre soin de  vous et des personnes qui vous entourent et pratiquez la marche à titre individuel pour  garder les pieds tonics !!

 

Amicalement

 

Les membres du bureau

Bonjour,

 

J’espère que vous allez bien et que le cerveau se nourrit régulièrement des meilleures choses de la vie.

Pour infos,  en lien, le cercle des 100km autorisés après le 10 mai 2020

Il suffit de cliquer sur le bouton bleu sur la carte du 1km, pour avoir les 100km :

https://carte-sortie-confinement.fr/

Toutes les infos sont mises à jour au fur et à mesure de l’évolution sanitaire sur le site page Coronavirus :

https://www.ffrandonnee-nouvelle-aquitaine.com/copie-de-presentation-3 ou page accueil : https://www.ffrandonnee-nouvelle-aquitaine.com/

 

Portez-vous bien

 

Bon WE

 

Bien Amicalement

 

Henri

Nous sommes sauvés,

les masques arrivent!!

 

Bon courage

je pense bien à tout le club

 

Amitiés

Henri

 

Les problèmes des boulangers sont croissants.

Alors que les bouchers veulent défendre leur bifteck, les éleveurs de volaille se font plumer, les éleveurs de chien sont aux abois.

Et bien sûr les céréaliers sont sur la paille.

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent.

Heureusement les électriciens résistent.

Mais pour les couvreurs c'est la tuile, certains plombiers prennent carrément la fuite.

Dans l'industrie automobile, les salariés débrayent dans l'espoir que la direction fasse marche arrière.

Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant.

Les cheminots voudraient garder leur train de vie mais la crise est arrivée sans crier gare, alors...

Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied, les croupiers jouent le tout pour le tout, les dessinateurs font grise mine, les militaires partent en retraite, les imprimeurs dépriment et les météorologiques sont en dépression.

Cher tous, c'est vraiment une mauvaise passe, cerise sur le gâteau , même les maisons sont closes.

 

 

mon voisin commence à disjoncter avec le confinement, je l'ai vu parler à son chien...j'ai raconté ça à mon aspirateur, on était mort de rire!

 

 

Bonjour à tous,

suite aux annonces du président de la république et du dernier contact avec l'association gestionnaire du centre d'hébergement à Hendaye pour notre week-end Marco 2020, nous sommes en mesure de vous dire qu' il est reporté aux 5 et 6 juin 2021 dans les mêmes conditions, mais nous aurons largement le temps d'y revenir d'ici là, par contre réservez dès à présent cette date.
Nous pensons aussi que nos activités pédestres risquent de ne pas reprendre avant la fin de la saison prévue cette année le 19 juin  par notre soirée chez Bernard Sauron à Montastruc, mais le plus important c'est que tout le monde puisse se retrouver en pleine forme dés que nous serons en mesure de le faire. Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure des événements et des levées d'interdiction.
Continuez à prendre soin de vous et des autres, n'hésitez pas à communiquer, à partager via le site du club.
Salutations sportives confinées à tous.
Fabienne 

 

 

On va en sortir avec les cheveux plus longs et plus blancs
Avec les mains et les maisons propres
 Et des vieux vêtements
Avec la peur et l'envie d'être dehors
 Avec la peur et l'envie de rencontrer quelqu'un
On va en sortir avec les poches vides, Et les garde-manger pleins
 Nous saurons faire du pain et de la pizza Et ne pas gaspiller la nourriture qui reste.
 Nous nous souviendrons :
Qu'un médecin ou un infirmier
️ devrait être applaudi Plus qu'un footballeur
 Et que le travail d'un bon professeur
Ne peut être remplacé par un écran
 Que de coudre des masques , à certains moments c'est plus important que de faire de la haute couture .
Que la technologie est très importante, voir vitale, quand elle est bien utilisée, mais elle peut être néfaste si quelqu'un veut l'utiliser à ses propres fins

 Et qu'il n'est pas toujours indispensable de monter dans la voiture et de fuir qui sait où
 On en sortira plus seuls, mais avec l'envie d'être ensemble
 Et nous comprendrons que la vie est belle parce qu'on vit .
 Nous ne sommes que des gouttes d'une seule mer
.
 Et ce n'est qu'ensemble, qu'on se sortira de certaines situations.
 Que parfois le bien ou le mal t'arrive de qui tu t'y attends le moins

 Et on se regardera dans le miroir .
 Et on décidera que peut-être les cheveux blancs ne sont pas si mal

 Et que la vie en famille, nous aimons ça et pétrir du pain pour eux nous fait sentir importants
  Nous apprendrons à écouter nos respirations, les coups de toux, et à nous regarder dans les yeux , pour protéger ceux que nous aimons
Nous apprendrons à respecter certaines règles de base de cohabitation.
 Peut-être que c'est le cas, Ou pas.
Mais ce matin, en un jour de printemps
avec le soleil qui brille (ou le sol tout blanc  ou bien la pluie..) je veux espérer que tout soit possible et que l'on puisse changer en mieux
 Arrêtons de râler et aimons nous!!
 
 


proposé par Flora.

 

A vos aiguilles!!

 et puis après une photo avec pour faire le trombinoscope Covid 19 ! Allez! chiche

 

Jean et Dominique ont déjà prévu le coup!!! toujours une longueur d'avance ces Brayons 

 

A vous de jouer aussi  et  après le confinement nous organiserons une  randonnée masquée !!!

 

 

 

DES NOUVELLES DES UNS ET DES AUTRES ......

 

dernière mise à jour le 27.04

 

Micheline continue de faire de l'exercice en pratiquant de la gym tous les matins, en suivant les séances proposées à la télé.

 

Dédé marche autour de chez lui sans rien lâcher.

 

Sylvette envoie le bonjour à tout le monde, elle marche autour de chez elle mais rêve de grands espaces.

 

Brigitte et Rudy Bonjour Fabienne. Une nouveauté: le masque "tandem". Prenez soin de vous. Bisous

 

Jean Pierre et Danielle vous propose de partager sur le thème de la solitude

 

Marie Paule, Flora et Cie (cf Correspondance - rubrique Blog)

 

Un p'tit bonjour à tout le monde, en espérant se retrouver bientôt sur les chemins de randonnée! Françoise Berthomé

 

J'espère que le confinement se passe bien pour vous, je n'oublie pas tous les adhérents du club. Amicalement et à bientôt. Martine M

 

 

 

à compléter....avec vos messages:  castelpietonics@orange.f 

Un petit coucou des voisins, ils vont bien!!

Apéro confinement!  Hi! HI! Hi!!

 

 

On y croit ou on y croit pas, chacun voit bien sûr midi à sa porte!, mais c’est peut-être bon à savoir se connaitre

 Bon courage je pense à vous

Amitiés

Henri

 

 

Comment chaque signe astrologique vit-il le confinement

Dans cette nouvelle routine imposée, chacun tente de s’occuper l’esprit de mille et une manières : cuisiner, lire, faire du sport, écrire, dessiner, regarder des films, se former, créer, échanger,...  Et qui dit nouvelles habitudes, dits nouveaux objets ne vous quittant plus. En cadeau ? Découvrez quel objet de confinement vous êtes selon votre signe astrologique... Une petite touche de légèreté et d’humour ne fera de mal à personne !

Bélier (21 mars - 20 avril)

L’organisation, la prise de décisions et le Bélier ne font qu’un ! Pendant le confinement, ce signe a besoin de planifier ses nouvelles journées : activités à faire, repas à prévoir, liste des appels à passer,... Le Bélier ne perd pas le Nord et n’hésite pas à prendre des initiatives pour ne pas voir le temps passer.

·         Je suis... une liste de courses.

Taureau (21 avril - 21 mai)

Généreux, protecteur et attentif avec ses proches, le Taureau n’hésitera pas à préparer - avec soin - des petites attentions pour faire oublier, le temps de quelques instants agréables, les inquiétudes et angoisses de son entourage.

·         Je suis... un petit mot doux.

Gémeaux (22 mai - 21 juin)

Ce signe lunatique et imprévisible sera face à des pensées tantôt positives, tantôt mélancoliques. Sa façon de contenir ses émotions et gérer ce moment de solitude (dont il n’a pas l’habitude) ? Rêvasser pour voyager de la maison.

·         Je suis... un cahier d’écriture.

Cancer (22 juin - 22 juillet)

Très proche de sa famille, le Cancer a besoin d’être - très souvent - en contact avec ses proches durant cette période particulière, même s’il a parfois du mal à exprimer ses sentiments.

·         Je suis... une conversation vidéo.

Lion (23 juillet - 22 août)

Tel un lion en cage, ce signe a un grand besoin de s’occuper... et ce dernier ne manquera pas d’imagination pour remplir ses journées. Le risque ? Imposer de nouvelles routines à ses proches qui ne fonctionnent pas tous comme lui.

·         Je suis... un cours à distance de cardio boxing.


Vierge (23 août - 22 septembre)

Clairvoyante, hyper-organisée (et un soupçon perfectionniste), la Vierge ne sera pas perdue pendant ces journées de confinement imposé : sport, cuisine, divertissement, repos,... Un vrai souffle de fraîcheur pour éviter les coups de déprime.

·         Je suis... une nouvelle recette de cuisine.

Balance (23 septembre - 22 octobre)

Ce signe ô combien indécis a du mal à organiser ses journées : que faire et que choisir face aux nombreuses activités à faire à la maison ? Soucieuse de son apparence, elle n’arrêtera pas pour autant de prendre soin d’elle... et elle a bien raison !

·         Je suis... un soin de beauté fait-maison.

Scorpion (23 octobre - 22 novembre)

Signe ayant l’habitude d’avoir et de faire ce qui lui chante, le Scorpion a du mal à concevoir ce confinement qui lui est imposé. Et malheureusement, il n’a pas le choix ! Pour parvenir à vivre le plus positivement possible cette période, il est donc important de prendre du recul et de se construire un nouvel équilibre. L’échappatoire ? Des projets et des conversations projetant dans le futur.

·         Je suis... un coup de fil à un ami.

Sagittaire (23 novembre - 21 décembre)

Ce grand optimiste ne perdra pas son sourire et ses pensées positives au fil des semaines : si vous avez un Sagittaire dans votre entourage, puisiez dans ses réserves de bonne humeur en cas de moments difficiles !

·         Je suis... une pensée positive.

Capricorne (22 décembre - 20 janvier)

Signe terre-à-terre et très rationnel, le Capricorne suit de près l’actualité et respecte toutes les règles de confinement au pied de la lettre. Gare à celui ou celle qui n’aura pas son attestation de sortie !

·         Je suis... le journal télévisé.

 

Verseau (21 janvier - 19 février)

Indépendant et créatif, le Verseau ne s’ennuiera pas durant ce confinement : loin de là ! Un soupçon solitaire, ce signe a besoin de ses moments à lui pour se retrouver. Ne l’oubliez pas si vous êtes en compagnie d’un Verseau.

·         Je suis... une playlist.


Poissons (20 février - 20 mars)

Hypersensible et constamment à l’écoute, ce signe compatissant aura parfois du mal à gérer ce sur-plein émotionnel, mais restera tout de même très présent pour ses proches. Si vous avez un Poissons dans votre entourage, pensez également à l’écouter.

·                 Je suis... une « to-do list » positive.

 

 

 

Très intéressant, rentrez l' adresse de votre domicile et vous obtenez la zone autorisée dans un rayon maximal d'un kilomètre pour vos déplacements brefs liés à l'activité physique individuelle ou à la promenade avec les seules personnes vivant avec vous.

 

http://carte-sortie-confinement.fr/

 

C'est encore Henri mais là c'est sérieux!! 

 

 

 

 

Bonjour et soyez joyeux, il y a des projets intéressants dans l’air !

Comment bien organiser ses déplacements à la maison :

Et tout en écoutant vos musiques préférées, ouvrez les fenêtres et profitez du chant des oiseaux et du soleil !! c’est deux des plus grandes richesses sur terre

Et quand tu ne sais pas quel ligne prendre pour te rendre à la machine à café.... sans passer par le frigo suit le plan ci-dessous

Amitiés

Henri

 

 

partagé par Alain et Christiane Sarrodie

 

Moustapha Dahleb la plus belle plume tchadienne, a écrit :

L'HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN.
Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d'invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l'ordre établi.

 

 Tout se remet en place, autrement, différemment. Ce que les grandes puissances occidentales n'ont pu obtenir en Syrie, en Lybie, au Yemen, ...ce petit machin l'a obtenu (cessez-le-feu, trêve...).
Ce que l'armée algérienne n'a pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (le Hirak à pris fin).
 Ce que les opposants politiques n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (report des échéances électorales. ..).

 Ce que les entreprises n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (remise d'impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d'investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).
 Ce que les gilets jaunes et les syndicats n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu ( baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée...).
Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu'ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n'est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d'une vie réussie.
 Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité.
Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l'argent n'a aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus.
Quelques jours seulement ont suffi à l'univers pour établir l'égalité sociale qui était impossible à imaginer.
 La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.
Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour cloner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.
 Puisse cela servir à réaliser la limite de l'intelligence humaine face à la force du ciel.
 Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.
 Il a suffi de quelques jours pour que l'Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.
 Il a suffi de quelques jours pour que l'humanité prenne conscience qu'elle n'est que souffle et poussière.
 Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?
 Rendons-nous à l'évidence en attendant la providence.
 Interrogeons notre "humanité“ dans cette ”mondialité" à l'épreuve du coronavirus.
 Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.

 Aimons-nous vivants !

 

 

 

« Et tout s’est arrêté…
Ce monde lancé comme un bolide dans sa course folle, ce monde dont nous savions tous qu’il courait à sa perte mais dont personne ne trouvait le bouton « arrêt d’urgence », cette gigantesque machine a soudainement été stoppée net. A cause d’une toute petite bête, un tout petit parasite invisible à l’œil nu, un petit virus de rien du tout… Quelle ironie ! Et nous voilà contraints à ne plus bouger et à ne plus rien faire. Mais que va t-il se passer après ? Lorsque le monde va reprendre sa marche ; après, lorsque la vilaine petite bête aura été vaincue ? A quoi ressemblera notre vie après ?

Après ?
Nous souvenant de ce que nous aurons vécu dans ce long confinement, nous déciderons d’un jour dans la semaine où nous cesserons de travailler car nous aurons redécouvert comme il est bon de s’arrêter ; un long jour pour goûter le temps qui passe et les autres qui nous entourent. Et nous appellerons cela le dimanche.

Après ?
Ceux qui habiteront sous le même toit, passeront au moins 3 soirées par semaine ensemble, à jouer, à parler, à prendre soin les uns des autres et aussi à téléphoner à papy qui vit seul de l’autre côté de la ville ou aux cousins qui sont loin. Et nous appellerons cela la famille.

Après ?
Nous écrirons dans la Constitution qu’on ne peut pas tout acheter, qu’il faut faire la différence entre besoin et caprice, entre désir et convoitise ; qu’un arbre a besoin de temps pour pousser et que le temps qui prend son temps est une bonne chose. Que l’homme n’a jamais été et ne sera jamais tout-puissant et que cette limite, cette fragilité inscrite au fond de son être est une bénédiction puisqu’elle est la condition de possibilité de tout amour. Et nous appellerons cela la sagesse.

Après ?
Nous applaudirons chaque jour, pas seulement le personnel médical à 20h mais aussi les éboueurs à 6h, les postiers à 7h, les boulangers à 8h, les chauffeurs de bus à 9h, les élus à 10h et ainsi de suite. Oui, j’ai bien écrit les élus, car dans cette longue traversée du désert, nous aurons redécouvert le sens du service de l’Etat, du dévouement et du Bien Commun. Nous applaudirons toutes celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont au service de leur prochain. Et nous appellerons cela la gratitude.

Après ?
Nous déciderons de ne plus nous énerver dans la file d’attente devant les magasins et de profiter de ce temps pour parler aux personnes qui comme nous, attendent leur tour. Parce que nous aurons redécouvert que le temps ne nous appartient pas ; que Celui qui nous l’a donné ne nous a rien fait payer et que décidément, non, le temps ce n’est pas de l’argent ! Le temps c’est un don à recevoir et chaque minute un cadeau à goûter. Et nous appellerons cela la patience.

Après ?
Nous pourrons décider de transformer tous les groupes WhatsApp créés entre voisins pendant cette longue épreuve, en groupes réels, de dîners partagés, de nouvelles échangées, d’entraide pour aller faire les courses où amener les enfants à l’école. Et nous appellerons cela la fraternité.

Après ?
Nous rirons en pensant à avant, lorsque nous étions tombés dans l’esclavage d’une machine financière que nous avions nous-mêmes créée, cette poigne despotique broyant des vies humaines et saccageant la planète. Après, nous remettrons l’homme au centre de tout parce qu’aucune vie ne mérite d’être sacrifiée au nom d’un système, quel qu’il soit. Et nous appellerons cela la justice.

Après ?
Nous nous souviendrons que ce virus s’est transmis entre nous sans faire de distinction de couleur de peau, de culture, de niveau de revenu ou de religion. Simplement parce que nous appartenons tous à l’espèce humaine. Simplement parce que nous sommes humains. Et de cela nous aurons appris que si nous pouvons nous transmettre le pire, nous pouvons aussi nous transmettre le meilleur. Simplement parce que nous sommes humains. Et nous appellerons cela l’humanité.

Après ?
Dans nos maisons, dans nos familles, il y aura de nombreuses chaises vides et nous pleurerons celles et ceux qui ne verront jamais cet après. Mais ce que nous aurons vécu aura été si douloureux et si intense à la fois que nous aurons découvert ce lien entre nous, cette communion plus forte que la distance géographique. Et nous saurons que ce lien qui se joue de l’espace, se joue aussi du temps ; que ce lien passe la mort. Et ce lien entre nous qui unit ce côté-ci et l’autre de la rue, ce côté-ci et l’autre de la mort, ce côté-ci et l’autre de la vie, nous l’appellerons Dieu.

Après ?
Après ce sera différent d’avant mais pour vivre cet après, il nous faut traverser le présent. Il nous faut consentir à cette autre mort qui se joue en nous, cette mort bien plus éprouvante que la mort physique. Car il n’y a pas de résurrection sans passion, pas de vie sans passer par la mort, pas de vraie paix sans avoir vaincu sa propre haine, ni de joie sans avoir traversé la tristesse. Et pour dire cela, pour dire cette lente transformation de nous qui s’accomplit au cœur de l’épreuve, cette longue gestation de nous-mêmes, pour dire cela, il n’existe pas de mot.

Ecrit par Pierre Alain LEJEUNE, prêtre à Bordeaux

 

 

Orchestre en formation ......il ne manque plus que vous!!!

 

 

 

Une idée de nouveau circuit et pour garder la forme près de chez nous

 

Bon courage à tous

 

Amitiés

 

Henri

 

 

 

27.03

 

 

Bonjour à tous,

 

Je voudrais apporter un éclairage plus factuel sur les espoirs évoqués par les uns ou les autres...

Nous sommes quasiment en avril, à moins de 15 jours des premières mesures prises en France, le pic est loin d'être atteint, et il a fallu 3 mois à la Chine, avec des moyens totalitaires, pour dominer la situation. Aucun traitement n'a encore fait la preuve de son efficacité. Les vaccins ne seront pas disponibles avant plusieurs mois. La sensibilité clinique des tests PCR sur écouvillons nasaux, les plus couramment pratiqués, n'est  que de 70%. Donc 30% de faux négatifs.

Le Pr Salomon à précisé (si l'on peut dire...) qu'on ne pouvait pas savoir quand le pic serait atteint et qu'on s'installe dans la durée.

 

Les cliniques et hôpitaux ne font face actuellement que pour les malades les plus graves. Les moins graves, même ceux qui ont plus de 40 degrés de fièvre mais des signes respiratoires pas trop sévères, mais qu'en d'autres temps, on aurait hospitalisé par crainte d'une probable aggravation, restent chez eux. Et toutes les autres activités susceptibles de prendre du temps aux anesthésistes réanimateurs ont été annulées. Et tous ces lits convertis pour accueillir les Covid19. Les malades les plus graves transférés par hélico, airbus, bateau, TGV vers les endroits où il reste quelques appareils d'assistance respiratoire et du personnel capable de les prendre en charge. 

 

Ne rêvons pas!...Penser que le corona ne sera peut-être plus d'actualité est totalement improbable. 

A moins d'admettre qu'au bout d'un mois, nous nous serons habitués à voir des gens, et parfois des proches, confinés chez eux pour maladie, hospitalisés ou décédés..

 

Bien amicalement

 

Dr Jacques GUILLET

Coordonnateur santé, biophysicien, ex-chef de pôle médico-technique, biologiste des hôpitaux, imagerie médicale, spécialiste médecine nucléaire.

 

 

INITIATIVE INSPIRÉE PAR JEAN PIERRE :

 

"LE SOIR A  20H SORS TON COR ET FAIS DU BRUIT POUR LES SOIGNANTS, POUR TOUS CEUX QUI DONNENT LEUR VIE POUR NOUS ET POUR GARDER LE LIEN ENTRE NOUS TOUS!!

FAUTE DE COR DE CHASSE PRENDS CE QUE TU AS SOUS LA MAIN! UNE VIEILLE GAMELLE ET UNE LOUCHE ......ON COMPTE SUR TOI "

 

FAISONS RÉSONNER NOTRE SOLIDARITÉ

 

N'hésitez-pas à partager vos initiatives en photo!!

26.03.2020

 

Bonsoir,

 

Les documents émis sur le Corona seront toujours mis à jour régulièrement sur le site FFrandonnée Nouvelle-Aquitaine en fonction de l’actualité

Les nouveautés seront en écriture bleue + la partie III sur les distraction et sport en milieu confiné par le Dr Catherine Guillet

Par les liens suivants il vous sera possible de les consulter et ou les télécharger (dernière mise à jour, 26 mars 2020)

 

A partie de la page d’accueil du site N-A :

https://www.ffrandonnee-nouvelle-aquitaine.com/

 

Ou directement :

 

Le Document complet (3 parties) :

https://cb3faf57-71d8-4781-9269-f30e0ab01338.filesusr.com/ugd/6bad2e_93f12e73db77493a81be44457c3f7bfc.pdf

 

 

Attestation de déplacement dérogatoire :

https://cb3faf57-71d8-4781-9269-f30e0ab01338.filesusr.com/ugd/6bad2e_393b2d9b48e9420b8a9734900f3d2b37.pdf

 

Justificatif de déplacement professionnel :

https://cb3faf57-71d8-4781-9269-f30e0ab01338.filesusr.com/ugd/6bad2e_0bc1cdc8ae7b4c9ba6665ee3edadc8b3.pdf

 

Bonne soirée en espérant que le gouvernement nous laisse un peu de tranquillité pour pouvoir bricoler et jardiner, ce que je n’ai pas pu commencer depuis bien longtemps

 

Merci à tous, portez-vous bien

 

Amicalement

 

Henri

 

 

Quand l'univers et le Coronavirus discutent ... 

 : Univers, Pourquoi me mettre dans le pangolin ?
 : Cet animal, Corona, est en voie d’extinction. Et pourtant les hommes continuent de le braconner et de le manger. ... Ce sera la 1ère étape de ma leçon.

 

 : D’accord Univers. Pourquoi tu veux que ça commence en chine?
 : La chine est le symbole de la mondialisation et de la production de masse petit. Ce pays est surpeuplé, il produit en masse et pollue en masse...

: C’est vrai univers... Mais en même temps c’est parce que les autres pays y ont un intérêt financier aussi non ?
 : Oui petit c’est pour cela que ta mission va être de te répandre partout dans le monde, et principalement dans tous les pays concernés par ce système, l’Europe, les US, les pays producteurs de pétrole...

: Quelle forme vas tu me donner univers ?
 : Celle d’un virus qui va principalement infecter les voies respiratoires.

 : Mais pourquoi univers ?
: petit, vois tu de nos jours, les hommes mettent en danger la planète. La pollution est devenue trop importante mais l’humanité n’en mesure pas l’ampleur. Quoi de plus symbolique que la respiration petit, tu comprends ?

 : Oui mais ça veut dire que je vais être dangereux univers ?
 : Tu ne le seras pas plus que plein d’autres maladies existantes petit, et tu le seras bien moins que la pollution elle même qui génère des milliers de morts ! Mais la différence c’est que toi, tu seras visible...

 : D’accord univers. Mais tu crois que ça va marcher ton truc là alors, je comprends pas comment ?
 : Tu as raison petit. C’est pour cela que je vais te rendre très contagieux. Tu vas vite te propager. La vitesse de propagation sera bien supérieure à ta dangerosité.

 : Ok mais alors si je suis pas si dangereux, tu crois qu’ils vont avoir peur de moi ?
: Oh petit oui fais moi confiance. C’est sur cela d’ailleurs que je compte pour faire évoluer les mentalités : la peur.
Ce n’est que quand l’homme a peur, qu’il peut changer ensuite...

 : Tu crois ?
 : Oui petit, et je vais ajouter tout un contexte pour amplifier la peur et les prises de conscience.

 : Quoi univers...?
: La peur va tellement prendre le dessus que l’on confinera les gens chez eux tu verras. Le monde sera à l’arrêt. Les écoles seront fermées, les lieux publics, les gens ne pourront plus aller travailler. Les croisières, les avions, les moyens de transport seront vides..

: oh la la, Univers, tu vas loin, mais qu’espères tu de cela ?
 : que le monde change petit ! Que Terre mère soit respectée ! Que les gens prennent conscience de la bêtise humaine, des incohérences des modes de vie et qu’ils prennent le temps de réfléchir à tout cela ... Qu’ils arrêtent de courir, découvrent qu’ils ont une famille et des enfants et du temps avec eux. Qu’ils ne puissent plus recourir aux suractivités extérieures car elles seront fermées. Se reconnecter à soi, a sa famille, ça aussi, petit, c’est essentiel...

 : Ok mais ça va être dangereux, l’économie va s’effondrer....
 : Oui petit, il y aura de grosses conséquences économiques. Mais il faut passer par la. C’est en touchant à cela aussi que le monde je l’espère va prendre conscience de ses incohérences de fonctionnement. Les gens vont devoir revenir à un mode de vie minimaliste, ils vont devoir retourner au local, et je l’espère à l’entre aide..

 : Comment vais je me transmettre ?
: par le contact humain.. Si les gens s’embrassent, se touchent...

 : bizarre univers là je ne te suis pas, tu veux recréer du lien mais tu éloignes les gens ?
 : Petit, Regarde aujourd’hui comment les hommes fonctionnent. Tu crois que le lien existe encore ? Le lien passe par le virtuel et les écrans. Même quand les hommes se promènent, ils ne regardent plus la nature mais leur téléphone... A part s’embrasser il ne restait plus grand chose du lien... alors je vais couper ce qui leur restait de lien et je vais exagérer leur travers ... en restant confinés chez eux, fort à parier qu’au départ ils se régalent des écrans mais qu’au bout de plusieurs jours ils satureront... lèveront les yeux.. découvriront qu’ils ont une famille, des voisins ... et qu’ils ouvriront leur fenêtre pour juste regarder la nature ...

 : tu es dur Univers, tu aurais pu alerter avant de taper aussi fort...
: mais corona, avant toi j’ai envoyé plein d’autres petits ... mais justement c’était trop localisé et pas assez fort...

 : tu es sur que les hommes vont comprendre cette fois alors ?
 : je ne sais pas corona... je l’espère... mère terre est en danger... si cela ne suffit pas, je ferai tout pour la sauver, il y a d’autres petits qui attendent ... mais j’ai confiance en toi Corona... et puis les effets se feront vite sentir ... tu verras la pollution diminuera et ça fera réfléchir, les hommes sont très intelligents, j’ai aussi confiance en leur potentiel d’éveil... en leur potentiel de création de nouveaux possibles ... ils verront que la pollution aura chuté de manière exceptionnelle, que les risques de pénurie sont réels à force d’avoir trop délocalisé, que le vrai luxe ce n’est plus l’argent mais le temps... il faut un burn out mondial petit car l’humanité n’en peut plus de ce système mais est trop dans l’engrenage pour en prendre conscience... à toi de jouer...

: merci Univers... alors j’y vais ...

Texte de Nana, l’Art d’être Soi

 

 

 

 

 

Le Printemps est arrivé, reste dans ta maison,
Le Printemps est arrivé, faut se faire une raison,

Oui mais dans  trois mois une nouvelle saison 

Vive la vie à la maison et vive le printemps!

 

 

 

 

 

L’espoir est au bout du chemin, lisez ceci, et restez amoureux !

 

C'était en mars 2020
Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir
Mais le printemps ne savait pas, et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, les hirondelles allaient bientôt arriver, le ciel était bleu, le matin arrivait pus tôt


C'était en mars 2020
Les jeunes devaient étudier en ligne, et trouver des occupations à la maison, les gens ne pouvaient plus faire de shopping, ni aller chez le coiffeur. Bientôt il n'y aurait plus de place dans les hôpitaux, et les gens continuaient de tomber malades.
Mais le printemps ne savait pas, le temps d'aller au jardin arrivait, l'herbe verdissait


C'était en mars 2020
Les gens ont été mis en confinement. pour protéger les grands-parents, familles et enfants. Plus de réunion ni repas, de fête en famille. La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient.
Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri, les feuilles ont poussé
Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue, chantaient sur le balcon en invitant les voisins à faire de même, ils ont appris une nouvelle langue, être solidaires et se sont concentrés sur d'autres valeurs.
les gens ont réalisé l’importance de la santé, la souffrance, de ce monde qui s'était arrêté, de l’économie qui a dégringolé
Mais le printemps ne savait pas. les fleurs ont laissé leur place aux fruits, les oiseaux ont  fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées

Puis le jour de la libération est arrivé, les gens l'ont appris à la télé, à la radio. le virus avait perdu, les gens sont descendus dans la rue, chantaient, pleuraient, embrassaient leurs voisins, sans masques ni gants

Et c'est là que l'été est arrivé, parce que le printemps ne savait pas. Il a continué à être là malgré tout, malgré le virus, la peur et la mort. Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le pouvoir de la vie

Tout va bien se passer, restez chez vous, protégez-vous, et vous profiterez de la vie.


 

Qui sommes nous?

 

Le 18 novembre 2006, Marc PEREZ nous propulsait dans l'aventure de la randonnée pédestre, bien loin de penser que nous aurions un tel succès. Comme son nom l'indique, c'est un groupe tonique, convivial où l'amitié fédère la bonne humeur et la joie de vivre. Créée par un groupe d'amis, cette association ne passe pas inaperçue sur les chemins qu'elle a tant de plaisir à emprunter.

 Affiliée à la fédération française de randonnée pédestre, elle dispense cette pratique sportive et la décline en nordique, douce ou classique,  sans esprit de compétition, avec pour seule volonté de partager du temps et de parcourir un espace avec passion.

Aide précieuse pour avancer sur le chemin de la vie, petit bonheur quotidien, lieu privilégié pour rompre la solitude, bienfaits physiques et psychologiques............chacun des  adhérents  y trouve son bonheur!